Tous les articles

En dehors de la boîte

Sortir de l’univers du discours clos !

Par Tom
Une publication Mongo Press

Le 4 juin 1989, sur la place Tiananmen [Tian’anmen], à Pékin, quelque chose s’est produit. Selon les médias occidentaux de la « presse libre », entre 3 000 et 10 000 manifestants non armés auraient été « massacrés » sur la place par l’armée de Libération du Peuple chinois. Selon CNN : « des centain...

Par Viktor Dedaj
Une publication Le Canard réfractaire

Instauré depuis 1962 par les États-Unis après un échec de l’invasion de l’île, le blocus, non seulement pourrit la vie des Cubains, mais constitue également une véritable insulte à la communauté internationale, laquelle, dans sa quasi-totalité, le condamne chaque année à l’ONU depuis près de trente ans. Cette négation de la souveraineté des États et cette sanctification du droit d’ingérence par l’asphyxie constitue l’un des plus grands scandales de tous les temps.

Messaggio pubblicato su Facebook il 25 giugno 2019 dal Collettivo Autonomo Lavoratori Portuali di Genova (Italia) poche ore prima del Sea-Watch 3, una nave battente bandiera olandese con 42 migranti, ha forzato il blocco al largo di Lampedusa.

Par Eric Zuesse
Une publication OffGuardian

Chaque empire est une dictature. Aucune nation ne peut être une démocratie si elle est à la tête d’un empire ou si elle est elle-même un État vassal. De toute évidence, pour être un État vassal au sein d’un empire, la nation doit être sous tutelle du pays dont elle est une colonie.

Aurions-nous atteint ce moment crucial où l’hyperpuissance en déclin se met à douter d’elle-même ? La presse américaine vient de relater ce que l’ancien président Jimmy Carter a dit à Donald Trump lors de leur récente entrevue. Le locataire de la Maison-Blanche avait invité son prédécesseur à lui pa...

La confrontation qui se produit au sein de l’UE n’est-elle pas en quelque sorte une relance des luttes qui étaient précisément opposées à la notion d’un Empire européen imposant, par une autorité centralisée et éloignée, sa « Lex Europa » rigide à des peuples divers ?